Droit de regard du dossier

Toute personne dont les données sont recueillies et enregistrées dans notre Centre, est en droit de demander la consultation de son dossier. Si tel est son souhait, le client doit en faire part à la personne chargée de son suivi.

Par ailleurs, les directives et les dispositions de la loi fédérale sur la protection des données sont en vigueur.

Centrevue est également soumis à la loi cantonale sur l’archivage des dossiers (LArch). Les dossiers des personnes décédées sont détruits trois ans après la date du décès. Les dossiers des personnes n’ayant plus sollicité Centrevue durant dix années consécutives sont également détruits. Une autorisation d’élimination des dossiers est formellement adressée aux archives de l’Etat du canton de Neuchâtel et n’est effectuée qu’une fois en possession de l’autorisation.