Déplacements

Les atteintes visuelles entravent souvent les déplacements et entraînent un sentiment d’insécurité. Des évaluations nous permettent de comprendre le genre de difficultés rencontrées, par exemple:

  • Certaines atteintes visuelles induisent une « cécité nocturne ». Les déplacements ne posent pas de problème la journée mais ils deviennent presque impossible lorsque la lumière devient trop faible. Une aide extérieure devient alors nécessaire.
  • D’autres atteintes entraînent une vision floue alors que les éléments généraux du paysage sont perçus, la vision des détails ou des éléments « ton sur ton » tels que le bord d’un trottoir gris sur un revêtement de chaussée gris n’est plus possible.
  • D’autres encore restreignent le champ visuel et dans ce cas la vison au centre est conservée mais elle apparaît comme à travers un tube ou « un trou de serrure ». Les détails sont perçus mais la vision d’ensemble n’est plus possible. Dans ce cas la personne se heurte souvent car elle ne distingue pas certains obstacles sur son passage.
  • L’éblouissement accru est également une entrave aux déplacements. Dans ces situations, la personne malvoyante est non seulement gênée par le soleil mais elle perd aussi la perception visuelle. Lorsque l’œil s’adapte plus lentement aux changements d’intensité lumineuse, le passage d’un endroit clair à un endroit sombre ou inversement devient une source de problème.

Différentes solutions existent:

Nous sommes là pour vous aider à trouver le ou les moyens les plus adaptés, ainsi que vous permettre d’accéder aux différentes techniques et services utiles. Dans tous les cas les questions liées aux coûts et au financement sont abordées. Les droits au financement sont recensés auprès des différentes assurances et nous effectuons les démarches conjointement.