Vision tubulaire

Lorsque la vision périphérique (le pourtour du champ visuel) disparaît suite à une destruction des cellules rétiniennes appelées bâtonnets, le champ visuel se restreint et la vision se limite peu à peu à la vision centrale, comme si l’on regardait à travers un tube, d’où le nom de vision tubulaire.

Ce type de vision entraîne de grandes difficultés à se déplacer car il est très difficile de distinguer ce qui se trouve au niveau des pieds et sur les côtés. Par ailleurs la personne possédant un champ visuel tubulaire souffrira également de cécité nocturne, car les cellules permettant la vision nocturne ne fonctionnent plus.

La vision centrale avec de bonnes conditions d’éclairage est, quant à elle, fonctionnelle et permet de lire, d’écrire, d’analyser des images ou d’apercevoir des détails, parfois sans moyen grossissant. La vision tubulaire s’accompagne fréquemment de problèmes d’éblouissement.