Baisse de l’acuité visuelle

Les porteurs de lunettes savent ce qu’est une vision floue s’ils enlèvent leurs corrections. L’acuité visuelle est mesurée avec des corrections médicales optimales. Cela signifie que, malgré des lunettes ou lentilles de contact, la personne ne voit pas net. Plus la vision est floue, plus l’acuité visuelle est basse. Cette acuité basse s’accompagne en général d’éblouissement exacerbé.

La personne rencontre alors des problèmes pour lire, voir des détails de près comme à distance, ainsi que des difficultés à s’orienter et à effectuer toutes ses tâches quotidiennes.

La baisse d’acuité visuelle peut amener à la cécité, soit le fait de ne plus avoir de perception visuelle. Contrairement à un idée très répandue, le fait de ne plus voir, pas même la lumière, ne signifie pas que la personne voit « tout noir », comme lorsque nous fermons les yeux ou que nous nous trouvons dans l’obscurité totale, par exemple. La cécité se caractérise par une « absence de perception visuelle ».

Les 5 catégories de déficiences visuelles selon l’OMS 

  • Catégorie I: Malvoyance légère
    Acuité visuelle corrigée binoculaire inférieure à 3/10 et supérieure ou égale à 1/10 avec un champ visuel d’au moins 20 degrés.
  • Catégorie II: Malvoyance profonde
    Acuité visuelle corrigée binoculaire inférieure à 1/10 et supérieure ou égale à 1/20
  • Catégorie III: Cécité partielle
    Acuité visuelle corrigée inférieure à 1/20 et supérieure ou égale à 1/50, ou champ visuel inférieur à 10 degrés mais supérieur à 5 degrés.
  • Catégorie IV: Cécité presque totale
    Acuité visuelle inférieure à 1/50 mais perception lumineuse préservée ou champ visuel inférieur à 5 degrés.
  • Catégorie V: Cécité totale
    Cécité absolue, absence de perception lumineuse.